Histoire

Envoyer Imprimer PDF

En 1962, Création, à l’initiative du SNI (Syndicat National des Instituteurs) dans le département de la Seine de l’Association d’aide et de placement pour adolescents handicapés (A.A .P.A.H.) avec comme Président : Robert Séguy et le Siège à Paris. Cette association deviendra nationale avec le même président et sera reconnue d’utilité publique en 1974.

Dès 1963, elle change sa déclinaison et devient : Association de placement et d’aide pour jeunes handicapés. (A.P.A.J.H.) Elle crée des Etablissements. Et met en place la «Rente –survie»

Dans la Sarthe, à l’initiative d’un groupe de militants et parents d’enfants handicapés se tient un comité provisoire le 21/12/1964, en vue de préparer l’assemblée générale constitutive qui se réunira le 18 juin 1965 sous la présidence d‘André Péan président de la MGEN 72 et en présence de Robert Séguy, Président National au cours de laquelle sont adoptés les statuts qui seront déposés à la préfecture le 29 décembre 1965 et publiés au J.O. le 17 janvier 1966.

Au cours de cette réunion, il est précisé que l’association doit venir en aide à tous les jeunes handicapés que leur handicap soit moteur, mental ou sensoriel, en favorisant leur insertion, scolaire ou professionnelle, et en informant leurs parents.

Les statuts du comité départemental définissent les buts de l’association :

  • Informer les parents
  • Fournir une aide morale et matérielle à ces adolescents, faciliter leur embauche et leur insertion sociale
  • Organiser leur formation professionnelle et créer des structures d’accueil à leur intention
  • Assurer l’éducation, la formation et la mise au travail des jeunes handicapés mentaux ne relevant pas des classes de perfectionnement
  • Gérer l’Assurance Survie

Les résultats partiels d’une enquête menée par la DDASS montrent que de nombreux besoins ne sont pas satisfaits dans le département

Aussi, devant l’ampleur des besoins non satisfaits, en l’absence de promoteurs, le comité envisage de créer un établissement de demi-internat pour déficients mentaux moyens de + 14 ans et prévoit pour l’avenir, la création d’un CAT (actuellement ESAT), malgré que cela ne soit pas inscrit dans ses statuts.

A l’issue de cette assemblée constitutive, Louis AUTISSIER en devient le premier président. Il conclut en déclarant que l’APAJH est une association jeune et dynamique et qu’elle a un travail considérable à accomplir en Sarthe.

Le travail des 5 premières années fut axé principalement sur la recherche d’un terrain en vue d’y créer un IMPro qui ne verra jamais le jour. (Il fut question un moment d’acquérir une partie du terrain des anciennes usines Bollée, terrain sur lequel sont implantés aujourd’hui les organismes sociaux).

En 1975, 10 ans après sa création en Sarthe, le président du comité départemental, Maurice DACHARY rappelait que « l’originalité profonde de l’APAJH est de rassembler, d’une part les parents de jeunes handicapés, quelle que soit la nature du handicap, d’autre part tous ceux qui ont pour mission de traiter et de prévenir les divers types de handicaps et ceci dans la plus stricte neutralité politique, philosophique et confessionnelle ».

Il précisait les buts de l’association qui avaient évolué en 10 ans.

Information des parents sur la législation et sur les possibilités de placement

  • Sensibilisation de l’opinion publique dans le plus profond respect de la dignité humaine des personnes handicapées.
  • Création de centres permettant de donner aux jeunes une initiation et une formation professionnelle
  • Ouverture de foyers, de ESAT, d’ateliers protégés (actuellement  EA (Etablissements adaptés)) destinés à accueillir ceux dont l’insertion socio professionnelle est la plus difficile.

Il indiquait le chemin parcouru :

  • Création en 1969 d’une section locale à La Flèche
  • Création à La Flèche d’une Halte éducative en 1971
  • Création de l’IME de l’Hardangère en semi internat (72 élèves de 12 à 17 ans)
  • Placement de jeunes
  • Gérances de tutelles
  • Mise en place d’un secrétariat administratif

Et annonçait le projet de création à Saint Calais d’un ESAT de 60 places et d’un foyer de 30 lits, du fait de l’arrêt des établissements des IMC ( Infirmes moteurs cérébraux). Ceux-ci ouvriront le 15 mars 1976.

En 1975 est promulguée la Loi d’orientation en faveur des personnes handicapées qui prévoit dans son article Ier que la prévention et le dépistage des handicaps, les soins, l’éducation, la formation et l’orientation professionnelle, l’emploi, la garantie d’un minimum de ressources, l’intégration sociale et l’accès aux sports et aux loisirs du mineur et de l’adulte handicapés physiques, sensoriels ou mentaux constituent une obligation nationale.

Compte tenu de son évolution, l’APAJH devient en 1980 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés

Pendant presque 50 années, de nombreux projets sont envisagés ; certains ne verront pas le jour ou ne survivront pas à une première expérience :

L’APAJH Sarthe, Association laïque à but non lucratif, fonde son action sur le respect des convictions individuelles et la reconnaissance par la société de « l’accès à une authentique citoyenneté pleine et entière » pour tout individu quel que soit son handicap.

  • Elle entend promouvoir la dignité des personnes handicapées et leur meilleure intégration à toute forme de vie sociale en œuvrant pour leur complet épanouissement tout au long de leur vie, dans tous les domaines
  • Elle privilégie l’approche humaine et sociale des problèmes du handicap, défend la pleine appartenance de la personne handicapée à la société commune au sein de laquelle il convient d’assurer son épanouissement maximal.
  • Elle développe une philosophie attachée aux valeurs républicaines et laïques et particulièrement à la liberté absolue de conscience

Elle s’inscrit totalement dans les valeurs de la Fédération Nationale de l’APAJH

Sa mission consiste à accompagner les personnes en situation de handicap en respectant leur volonté, dans le cadre d’un projet individuel, en milieu scolaire, dans les lieux de travail, les lieux d’hébergement, les lieux de loisirs afin de favoriser l’autonomie et l’accès de tous à tout et leurs permettre de participer à la vie de la cité.

Ces convictions affirmées dans la Loi du 11 février 2005 conduiront l’association à promouvoir récemment des services innovants comme le S.A.P.F.I. (Service d'accompagnement aux parcours de formation et d'Insertion), l’ESAT hors murs ou encore le S.E.H.E. (Service Emploi Handicap Entreprises).

Dernièrement, les deux associations APAJH de la Sarthe et de la Mayenne ont fusionné pour donner naissance à l’APAJH Sarthe-Mayenne

L’APAJH Sarthe-Mayenne est une organisation militante qui regroupe plusieurs centaines d’adhérents (personnes physiques et morales, collectivités), qui se veut être une force de propositions avec les autorités publiques et les partenaires associatifs. Mais, c’est aussi une organisation administrative et gestionnaire qui gère les établissements et services accueillant les personnes en situation de handicap.

Les présidents depuis la création :

  • Louis AUTISSIER
  • Maurice DACHARY
  • Suzanne DUCELLIER
  • Luc JUHEL
  • Luc BOURET
  • André BOSSARD
  • Dominique MORIN, Président en exercice.